14.06.1999

Feu vert pour des essais avec de l'uranium recyclé à Sellafield

British Nuclear Fuels plc (BNFL) a été autorisée par Londres à tester l'utilisation d'uranium de retraitement lors de la fabrication de combustible à oxydes mixtes (Mox) à Sellafield.

Avant d'autoriser définitivement ce procédé, le gouvernement a l'intention d'attendre les résultats d'une enquête publique sur sa compétitivité, résultats qui devraient être disponibles en juillet 1999. BNFL avait espéré pouvoir lancer le recyclage expérimental dès avril 1998, de manière à pouvoir mettre définitivement en service son unité Mox. On ne s'attend plus maintenant à des objections de fond au projet. Le Premier ministre Tony Blair a témoigné à plusieurs reprises en public du soutien qu'il accorde au retraitement, et en particulier de combustible oxyde, dans l'unité Thorp de Sellafield. Il s'est ainsi démarqué de la proposition que BNFL se limite désormais au stockage de longue durée de combustibles. Comme il l'a souligné, le volume des commandes de Thorp assure plus de 6000 emplois à long terme.

Source: 
P.B./C.P. d'après NucNet du 10 juin et UI News Brief du 15 juin 1999