30.11.2020

Feu vert pour l’accord entre la Roumanie et les États-Unis

La Commission européenne a autorisé le projet d’un accord de coopération entre la Roumanie et les États-Unis portant sur la construction des tranches Cernavoda 3 et 4 et sur l’assainissement de Cernavoda 1. Ces informations ont été communiquées par Virgil Popescu, ministre roumain de l’Économie et de l’Énergie, dans un contenu Facebook.

En octobre 2020, la Roumanie et les États-Unis avaient signé le projet d’un accord gouvernemental portant sur leur collaboration dans le cadre de l’extension et de la modernisation du programme nucléaire roumain. L’autorisation remise par la Commission européenne ouvre désormais la voie à la signature de l’accord définitif, a déclaré M. Popescu dans une publication Facebook du 20 novembre 2020. Cela signifie que la Roumanie peut ainsi entretenir ses relations avec des partenaires américains actuels dans le cadre du projet Cernavoda, et en bâtir des nouvelles avec d’autres partenaires en France et au Canada dans le cadre d’un consortium euro-atlantique. Le ministre a précisé que la Roumanie pourrait obtenir 7 milliards de dollars pour le rééquipement de Cernavoda 1, la construction de deux nouveaux réacteurs Candu sur ce site, et le développement d’autres projets dans le domaine de l’énergie. Il a aussi ajouté au sujet de la technologie utilisée à Cernavoda qu’elle resterait celle des réacteurs Candu.

Début octobre 2020, M. Popescu et la présidente de la banque d’import-export américaine (EXIM), Kimberly A. Reed, ont signé une déclaration d’intention portant sur le financement de projets de développement énergétique et d’infrastructures – y compris de projets nucléaires, de projets de gaz naturel liquéfié, ainsi que de projets routiers et ferroviaires.

Source: 
M.A./C.B. d’après un contenu Facebook de Virgil Popescu du 20 novembre 2020