10.10.2019

Fin de la mission Osart au Bugey

Une équipe d’experts de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a passé en revue la sécurité d’exploitation de la centrale nucléaire française du Bugey dans le cadre d’une mission Osart (Équipe d'examen de la sécurité d’exploitation) de suivi. L’équipe a constaté que des progrès avaient été réalisés tout en encourageant une amélioration continue.

Électricité de France (EDF), exploitante de l’ensemble des centrales nucléaires françaises, a renforcé la sécurité d’exploitation des quatre réacteurs à eau sous pression du Bugey depuis la dernière mission Osart de 2017, a informé l’AIEA dans un communiqué de presse suite à sa dernière mission. L’équipe d’experts de l’AIEA a en effet constaté au cours de la mission de suivi effectuée début octobre 2019 que de nombreuses recommandations de 2017 avaient été intégralement mises en œuvre. Cela concerne notamment l’amélioration de la préparation à l’évaluation du personnel en cas d’incident, une meilleure manipulation des substances chimiques dangereuses, ainsi que l’amélioration du contrôle-qualité dans le domaine de la chimie. En outre, les experts de l’AIEA ont également identifié un potentiel d'amélioration, notamment concernant la qualité des travaux de maintenance, la réalisation de modifications temporaires ainsi que les mesures de correction destinées à empêcher la survenue d'évènements récurrents.

À l’issue de la mission, l’équipe composée de cinq experts a soumis à la direction de la centrale et à l’Autorité française de sûreté nucléaire (ASN) un projet de rapport pour avis spécialisé. Le rapport final sera remis au gouvernement français dans trois mois.

Source: 
M.B./C.B. d’après un communiqué de presse de l’AIEA du 7 octobre 2019