27.03.2020

Foratom: L’UE doit reconnaître l’industrie nucléaire comme une industrie stratégique

Foratom, l’organisation faîtière des forums atomiques européens, salue la nouvelle stratégie industrielle de la Commission européenne qui permettra de soutenir la transition vers la neutralité climatique et la numérisation. Il demande toutefois que les décideurs européens reconnaissent le rôle majeur joué par le secteur nucléaire dans l’économie de l’UE.

Foratom a déclaré que l’industrie nucléaire européenne était prête à soutenir l’Europe dans la mise à disposition d’une énergie propre et à l’aider à maintenir sa compétitivité.

L’énergie nucléaire n’est pas mentionnée dans la fiche d'information parue le 10 mars 2020 et intitulée «Une nouvelle stratégie industrielle pour une Europe verte et numérique, compétitive à l'échelle mondiale». On y décrit une série de mesures de soutien de l’industrie européenne, notamment une diminution de la bureaucratie et une amélioration de l’accès aux moyens financiers. Un des principaux défis consiste à garantir que l’industrie européenne puisse avoir accès à un approvisionnement sûr en énergie propre à un prix compétitif. Il s'agit d'une condition sine qua non pour le maintien de la compétitivité européenne. «L’énergie nucléaire peut contribuer à devenir une réalité», a déclaré le directeur général de Foratom, Yves Desbazeille. «Car elle n’est pas seulement pauvre en carbone, elle est aussi flexible, disponible et abordable.»

D'après Foratom, l'énergie nucléaire, qui représente 26% de l’électricité de l’UE et est produite dans 126 réacteurs commerciaux répartis dans 14 pays, est d’une importance primordiale: elle contribuera en effet à maintenir la compétitivité de l’industrie européenne, l'énergie représentant souvent une part considérable des coûts de fabrication. Elle participera aussi à la réalisation de l’objectif de neutralité climatique de l’UE à l’horizon 2050 et permettra à l’industrie de disposer de l’énergie dont elle a besoin lorsqu’elle en a besoin. Cela est particulièrement important pour les procédés qui fonctionnent 24h/24.

«Il faut bien avoir à l’esprit que l’industrie nucléaire européenne met à disposition non seulement de l’électricité, mais aussi des isotopes médicaux et d’autres applications pour l’industrie et l’agriculture», a déclaré M. Desbazeille. «Dans ce contexte, nous avons la conviction ferme que le secteur industriel doit être reconnu comme une industrie européenne stratégique.»

Foratom demande donc que les décideurs politiques mettent en place un cadre politique stable pour l’UE qui favorise les investissements dans les technologies pauvres en carbone possédant des coûts des capitaux élevés, telles que l’énergie nucléaire.

Une interview complète du directeur générale de Foratom, Yves Desbazeille, est disponible dans le Bulletin 2/2020.

Source: 
M.A. nach Foratom, Medienmitteilung, 11. März 2020