05.06.2020

Gestion des déchets: planification d’études de terrain à South Bruce, au Canada

La Société canadienne de gestion des déchets nucléaires (SGDN) prévoit d’entreprendre des études de terrain sur le site potentiel du futur dépôt final de South Bruce, dans la province canadienne de l’Ontario, afin de contrôler si les exigences de sécurité du projet sont satisfaites.

La SGDN a déclaré que les travaux sur le site de South Bruce comprendront des forages, des études géophysiques et de surveillance environnementale ainsi que d’autres travaux d’investigation, tels que des vérifications liées à la culture autochtone. Tandis que la planification avancera au cours des prochains mois, la SGDN discutera avec la collectivité et lui communiquera des informations sur les activités de terrain planifiées.

«La SGDN devra démontrer que tout site choisi pourra confiner et isoler le combustible nucléaire irradié pendant une très longue période», a souligné M. Ben Belfadhel, de la SGDN. Ce projet sera également assujetti à un processus d’examen réglementaire rigoureux qui comprendra une évaluation d’impact et un examen préalable à l’autorisation, pour garantir qu’il pourra être mis en œuvre de sorte à protéger les gens et l’environnement. La collectivité prendra part à l’organisation du programme, a ajouté M. Belfadhel. «Nous savons que la protection de l’environnement et de l'eau est une priorité pour les résidents de South Bruce et c’est pourquoi nous co-créerons avec la collectivité le programme de surveillance environnementale.»

Par ailleurs, la SGDN travaille avec la collectivité sur la planification d’études sur le bien-être, dont le but est de s’assurer que le projet peut être mis en œuvre d’une manière qui répond aux préoccupations, aux objectifs et aux aspirations des membres de la collectivité. Les données géologiques et environnementales fournies par les études de terrain, de même que les études de conception technique, les analyses d’évaluation de la sûreté et le savoir autochtone, contribueront ensemble à établir avec confiance que la construction du dépôt géologique en profondeur pourra s’appuyer sur un solide dossier de sûreté, a indiqué la SGDN. Un dossier de sûreté réunit toutes les informations qui sont nécessaires pour déterminer si l’établissement d’un dépôt sur un certain site permettra de confiner et d’isoler de manière sûre le combustible nucléaire irradié.

South Bruce est un des deux sites encore en lice, susceptibles d’accueillir un dépôt profond destiné aux combustibles usés au Canada. La procédure de sélection, baptisée Adaptive Phase Management, avait été lancée en 2010. Initialement, 21 communes des provinces de l’Ontario et de la Saskatchewan avaient souhaité des clarifications préalables. Les études se poursuivent également sur le terrain d’Ignace, dans le nord-ouest de l’Ontario. La SGDN estime pouvoir désigner un site unique d’ici 2023.

La SGDN a annoncé que l’échantillonnage de l’eau serait l’un des éléments du programme de surveillance environnementale.
Source: SGDN
Source: 
M.A./C.B. d’après un communiqué de presse de la SGDN de mai 2020