27.11.2020

Grande-Bretagne: Hinkley-Point-B restera connectée au réseau au plus tard jusqu’à mi-2022

Electricité de France (EDF) a annoncé qu’elle mettra à l’arrêt ses deux réacteurs Hinkley-Point-B1 et Hinkley-Point-B2 au plus tard le 15 juillet 2022.

La centrale nucléaire de Hinkley-Point-B (2x AGR, 485 MW et 480 MW) produit de l’électricité depuis 1976 et d'après EDF, elle a déjà fourni plus de 300 TWh. Cela correspond au besoin en électricité de l’ensemble des foyers britanniques durant trois ans.

En 2012, EDF avait prolongé la durée de vie de Hinkley-Point-B de sept ans: de 2016 à mars 2023. L’annonce de la mise à l’arrêt des deux installations le 19 novembre 2020 signifie que la centrale sera définitivement arrêtée quelques mois plus tôt, mais 15 ans plus tard que ce qui avait été prévu dans les années 1960. Hinkley-Point-A (2x GCR, 235 MW chacun) avait quant à elle été mise à l’arrêt définitif en mai 2000.

La centrale nucléaire avait été déconnectée du réseau en juin 2020 dans le cadre d’inspections des blocs de graphite et de travaux de maintenance. EDF a rédigé le justificatif de sécurité nécessaire à la remise en service et le remettra prochainement à l’Office for Nuclear Regulation (ONR). D'après l’exploitante, la poursuite de la production d’électricité dépend entièrement de cette autorisation.

Deux tranches EPR sont actuellement en construction sur le site de Hinkley-Point-C.

Source: 
M.A./C.B. d'après un communiqué de presse d’EDF du 19 novembre 2020