05.01.1999

Grande-Bretagne: nécessité de nouveaux dépôts de stockage

Il va falloir construire ces prochaines années en Grande-Bretagne un nombre important d'installations d'entreposage de déchets radioactifs, en particulier pour les déchets de moyenne activité et ceux à vie longue.

D'une part, en effet, suite aux décisions politiques qui ont été prises, ce n'est pas avant 30 ou même 100 ans que des déchets de haute activité et des déchets à vie longue pourront être emmagasinés dans des dépôts définitifs. D'autre part, selon un extrait publié le 17 décembre 1998 d'un rapport de sûreté, de nombreux dépôts de stockage provisoire ont besoin d'être assainis, notamment au Centre de retraitement de BNFL à Sellafield, dans les installations nucléaires militaires d'Aldermaston et dans les centrales nucléaires équipées de réacteurs Magnox. Ces aires d'entreposage avaient été construites en son temps dans l'idée que des dépôts définitifs seraient bientôt disponibles. Dans de nombreux cas, les déchets n'ont pas encore été solidifiés afin de ne pas devoir être reconditionnés après la publication des spécifications relatives aux dépôts de stockage définitif. Le rapport de sûreté du Nuclear Installation Inspectorate (NII) britannique dénombre 175 unités comptant au total quelque 70'000 m³ de déchets de moyenne activité et à vie longue. Selon le NII, aucun de ces dépôts ne présente un danger immédiat, mais certains d'entre eux sont en mauvais état et sont déjà en partie en cours d'assainissement, comme tel est par exemple le cas des dépôts de fûts de BNFL qui contiennent des déchets contaminés au plutonium. Le NII estime que 20 nouveaux dépôts devront être construits dans les 15 à 20 années à venir.
L'étude de sûreté du NII fait partie des travaux préparatoires d'un rapport du Select Committee on Science and Technology parlementaire, rapport qui est attendu pour ce printemps. L'étude intégrale du NII devrait être publiée fin janvier.

Source: 
P.B./C.P. d'après Nucleonics Week du 24 décembre 1998 et des articles de presse du 6 janvier 1999