26.07.2021

Groenland: un projet de loi qui interdit l’exploitation d’uranium

Le nouveau gouvernement du Groenland, dénommé Naalakkersuisut, a mis en consultation un projet de loi qui interdit l’exploration et l’extraction d’uranium sur l’île, et les études préliminaires associées. Il a également décidé de mettre un terme à l’exploration de pétrole et de gaz dans le pays.

Le sous-sol du Groenland renferme des réserves importantes, encore inexplorées, de pétrole et de minéraux. Le gouvernement du pays continuera à exploiter ce potentiel majeur, dans la mesure où il n’est pas question d’uranium. Dans cet objectif, il a mis en consultation un projet de loi portant sur l’interdiction d’exploiter de l’uranium, interdiction «ancrée dans la conviction profonde que les activités économiques doivent préserver la nature et l’environnement». Cette conviction est également à l’origine de la décision du gouvernement de ne pas autoriser l’exploitation de nouveaux gisements de pétrole et de gaz.

Une étude récente du Service géologique du Danemark et du Groenland estime que la côte ouest groenlandaise comporte des réserves de pétrole d’une valeur de 18 milliards de couronnes danoises (CHF 2,6 mia.). Et les fonds marins de la côte est du pays pourraient bien, eux-aussi, posséder d’important gisements.

D'après des calculs économiques, les coûts associés au forage pétrolier seraient toutefois trop élevés. Les considérations climatiques et environnementales ont, elles aussi, joué un rôle dans la décision prise par le Naalakkersuisut.

Dans ce contexte, celui-ci a décidé de ne plus délivrer d'autorisation pour l’exploration de pétrole et de gaz au Groenland. «Cette décision est dans l’intérêt de notre nature, de notre pêche et de notre industrie touristique, et elle nous permettra de nous concentrer sur des potentiels durables», estime le Naalakkersuisut.

Les élections parlementaires du 6 avril 2021 avaient été remportées par le parti d’opposition actuel gauche-vert, dénommé Inuit Ataqatigiit. Celui-ci s'était déclaré opposé à l’exploitation d’uranium et des Terres rares. Le gouvernement groenlandais est dirigé par Múte Inequnaaluk Bourup Egede depuis le 23 avril 2021.

Source: 
M.A./C.B. d’après un communiqué de presse du Naalakkersuisut du 15 juillet 2021