20.09.2021

Japon: la NRA autorise la remise en service de Shimane 2

L’autorité japonaise de sûreté nucléaire (NRA) a autorisé la remise en service de Shimane 2, exploitée par Chugoku Electric Power Company. Mais avant que le réacteur à eau bouillante ne puisse reprendre la production d’électricité, son exploitante doit obtenir l’autorisation des autorités locales.

Shimane 2 est la cinquième tranche à eau bouillante et la dix-septième à satisfaire les exigences de sécurité renforcées mises en place en 2013 suite à l'accident de réacteur de Fukushima-Daiichi. Après l’évènement, les 48 réacteurs en service commercial japonais avaient dû être arrêtés jusqu’à ce qu’il soit démontré qu’ils remplissaient les nouvelles exigences, plus strictes. Dix ont été remis en service depuis, et 21 ont été désaffectés.

Chugoku a construit une digue de 15 mètres de haut afin de protéger Shimane contre les tsunamis, et a pris des mesures préparatoires pour le cas où le volcan Sanbe entrerait en éruption. Le renforcement sismique de Shimane 2 et d’autres travaux seront achevés d’ici à fin mars. Chugoku estime les investissements associés à des mesures de sécurité pour la centrale de Shimane à 600 milliards de yens (CHF 5,1 mia.).

Le 23 juin 2021, la NRA a approuvé le projet de rapport, qui conclut que la tranche Shimane 2 satisfaisait les exigences de sécurité renforcées. À l’issue de la consultation publique qui a suivi et d'autres procédures, la NRA a autorisé la reprise de l’exploitation. Par ailleurs, Chugoku doit encore recueillir l’autorisation de la ville de Matsue et de la préfecture de Shimane pour pouvoir reconnecter l’installation au réseau.

D’après la NRA, Shimane 2 (à gauche) satisfait aux directives en vue d’un redémarrage de l’installation. Les autorités locales doivent toutefois donner leur accord.
Source: Wikimedia
Source: 
M.A./C.B. d’après les WNN du 15 septembre 2021