16.01.2020

La Russie développe la production de Co-60 dans les centrales nucléaires

Depuis fin 2019, l’exploitante russe Rosenergoatom JSC produit le radioisotope cobalt 60, destiné à différentes applications, dans une nouvelle tranche nucléaire.

Rosenergoatom a annoncé fin novembre 2019 que des crayons absorbants avait été placés dans le réacteur 3 de la centrale nucléaire de Smolensk dans le cadre de la production de cobalt 60 (Co-60). Ainsi, des crayons absorbants destinés à la production du radioisotope sont irradiés dans les trois tranches RBMK présentes sur ce site de l’ouest de la Russie. La technique utilisée consiste à transformer le Co-59, présent naturellement et stable, en Co-60 par capture neutronique. D'après Rosenergoatom, cinq années sont nécessaires pour que l’activité souhaitée dans les crayons absorbants soit atteinte. L’entreprise a indiqué dans un communiqué que du Co-60 pourra être prélevé des réacteurs de Smolensk à compter de 2022.

D’après le directeur du développement commercial chez Rosenergoatom, Nikita Konstantinov, le Co-60 était initialement produit uniquement dans les réacteurs RBMK de Léningrad. L’entreprise a commencé à développer la production de l’isotope en 2016. Désormais, celui-ci est fabriqué dans sept des dix réacteurs RBMK présents sur les sites de Kursk, Léningrad et Smolensk.

Le Co-60 possède une demi-vie d’un peu plus de cinq ans. Le radioisotope est utilisé dans les applications médicales et industrielles, notamment pour stériliser les appareils médicaux, pasteuriser les aliments, et nettoyer et neutraliser les rejets d’eaux industrielles.

La Russie produit désormais le radioisotope cobalt 60 dans les trois tranches RBMK du site de Smolensk.
Source: Rosenergoatom
Source: 
M.B./C.B. d’après un communiqué de presse de Rosenergoatom du 28 novembre 2019