21.06.1999

L'Agneb a publié son rapport d'activité

Le Groupe de travail de la Confédération pour la gestion des déchets nucléaires (Agneb) a publié son 21[sup]e[/sup] rapport d'activité pour 1998, rapport dans lequel il examine les discussions relatives à la gestion et à son financement.

Plusieurs groupes de travail et commissions se sont exprimés à ce sujet au cours de l'année sous revue. Institué en 1978 par le Conseil fédéral, l'Agneb réunit des représentants des services fédéraux directement concernés par les travaux menés en vue de l'évacuation des déchets radioactifs. Il est chargé de superviser les procédures d'autorisation à l'échelon fédéral et d'étudier ce qui se fait à l'étranger en matière de gestion des déchets. On se trouve désormais placé devant deux concepts gestion fondamentalement différents, à savoir l'ancien concept du "stockage définitif" et celui, préconisé par les organisations écologistes, de "l'entreposage de longue durée, contrôlé et avec récupérabilité des déchets". La Société coopérative pour la gestion des déchets nucléaires au Wellenberg (GNW) a modifié son projet de dépôt définitif au Wellenberg: le dépôt pour déchets de faible et de moyenne activité devrait pouvoir rester accessible pendant une centaine d'années sans complications particulières.
Un groupe de travail de l'administration fédérale a calculé les quantités de déchets provenant de la médecine, de l'industrie et de la recherche ainsi que les coûts de leur évacuation. La Confédération devra y consacrer entre 300 et 360 millions de francs pour la période de l'an 2000 à 2040. La majeure partie de cette somme, à savoir 180 millions de francs, représente la participation fédérale nécessaire à un dépôt définitif pour déchets de faible et de moyenne activité.
Parallèlement aux travaux de l'Agneb, ce rapport rend compte également des activités des services fédéraux en charge de la gestion des déchets nucléaires en 1998, de la recherche et développement menés à l'Institut Paul-Scherrer, ainsi que des travaux des organismes opérationnels (Cédra, économie électrique).

Source: 
M.E./C.P. d'après un communiqué de presse du Detec du 22 juin 1999