26.06.2020

L’AIE demande des mesures politiques pour soutenir le développement de SMR

Un rapport publié par l’Agence internationale de l’énergie (AIE) conclut que les difficultés rencontrées dans le cadre du financement de la construction de gros réacteurs nucléaires stimulent l’intérêt pour les petits réacteurs modulaires (SMR).

D’après le «Special Report on Sustainable Recovery» de l’AIE, les SMR pourraient offrir une flexibilité aux pays possédant de gros réseaux électriques, mais aussi être utilisés dans les pays et régions équipés de petits réseaux qui ne sont pas adaptés aux grosses centrales de la charge de base.

En raison des coûts bas attendus, les SMR pourraient aussi être attractifs pour les pays ne possédant aucune expérience dans le nucléaire, notamment pour les pays dotés de réseaux électriques petits et peu robustes. Dans certains cas, notamment lorsque des incertitudes se font jour concernant la stabilité et la fiabilité du réseau, les SMR peuvent représenter la seule option nucléaire techniquement réalisable.

Le rapport cite plusieurs exemples de mesures politiques pouvant être utilisées pour soutenir les SMR:

  • - Mise à disposition d’aides à l’investissement pour des projets pilotes, par exemple apports en capitaux, garanties de prêt et contrats sur le long terme.
  • - Encouragement d'accords de participation aux coûts dans le cadre de collaborations internationales, programmes de recherche, de développement et de démonstration communs, mise en place d’un cadre d'autorisation national et international.
  • - Soutient des autorités de régulation, afin de réduire les incertitudes sur la validation de caractéristiques de sécurité innovantes et du montage en usine.

Approches politiques choisies

D’après l’AIE, les SMR constituent une alternative dans le contexte du développement de l’énergie nucléaire, et entraîneraient la création de nombreux emplois dans les domaines du développement, de la fabrication, de l'approvisionnement et de la construction. Toutefois, les perspectives dépendront en grande partie de la réussite de prototypes et des premières installations. L’établissement de conceptions standardisées rendant possible le développement de chaînes de valeur et accélérant les économies d’échelle, les processus d’apprentissage et les réductions de coûts, constitue un objectif majeur.

Source: 
M.A./C.B. d’après le «Sustainable Recovery – World Energy Outlook Special Report» de l’AIE de juin 2020