N'est disponible que dans le E-Bulletin
08.06.2012

Le Nigeria désigne deux sites possibles de centrales nucléaires

La Nigeria Atomic Energy Commission (NAEC) a annoncé que les Etats nigérians de Kogi et d'Akwa Ibom pourraient être étudiés comme futurs sites de centrales nucléaires.

Le Nigeria prévoit de construire une centrale nucléaire de 1000 MW d'ici 2020, et souhaite progressivement passer sa capacité de production à 4000 MW d'ici 2030. D'après le président de la NAEC, Franklin Erepamo Osaisai, deux sites possibles situés dans les Etats de Kogi et d'Akwa Ibom seront soumis au président nigérian pour autorisation. L'Etat de Kogi borde le fleuve Niger, au sud de la capitale Abuja, au centre du pays; l'Etat d'Akwa Ibom se trouve quant à lui tout au sud du pays, au bord de l'océan Indien. La NAEC a également rédigé une proposition de loi qui devrait servir de base en vue d'un programme nucléaire national. Le texte est actuellement soumis à consultation, et à expertise technique auprès de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

En juillet 2006, l'ancien président nigérian, Olusegun Obasanjo, avait déjà annoncé que le pays étudierait la possibilité de construire des centrales nucléaires. En mars 2009, la Russie et le Nigeria ont signé une déclaration d'intention ayant pour objectif de soutenir le Nigeria dans le développement d'une infrastructure destinée à l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire. Les deux pays ont ensuite ébauché un rapport gouvernemental correspondant en août 2011.

Source: 
D.S./C.B. d'après NucNet du 31 mai 2012