02.03.2021

Les centrales nucléaires ont fourni plus d’un tiers du courant indigène en 2020

En 2020, les quatre tranches nucléaires suisses restantes depuis l’arrêt de celle de Mühleberg ont produit 23ʼ120ʼ000 MWh d’électricité. Elles ont ainsi fourni plus d’un tiers du courant suisse et ont apporté une contribution précieuse à l’approvisionnement électrique pauvre en CO2 de notre pays.

En 2020, les tranches nucléaires de Beznau 1 et 2, de Gösgen, et de Leibstadt ont produit 23’119’157 MWh nets d’électricité, dont 100 MWh ont été injectés par les installations de Beznau et de Gösgen sous la forme de chauffage urbain. L’année précédente, les centrales nucléaires suisses, en comptant Mühleberg – arrêtée fin 2019 –, avaient fourni 25’372’927 MWh.

En 2020, toutes les installations ont produit davantage d’électricité qu’en 2019, ce qui a donné lieu à une production globale plus élevée que ce qui était attendu au regard de l’arrêt du fonctionnement de puissance de la centrale de Mühleberg. Les deux réacteurs de Beznau ont produit au total 5ʼ696ʼ422 MWh nets d’électricité (année précédente: 5ʼ639ʼ960 MWh), celui de Gösgen 8ʼ332ʼ289 MWh (2019: 7ʼ820ʼ213 MWh) et celui de Leibstadt 9ʼ090ʼ446 MWh (2019: 8ʼ819ʼ578 MWh).

La sécurité n’a pas été impactée par la pandémie
L’exploitation des centrales nucléaires s’est déroulée sans encombre également en 2020. Le nombre d’évènements soumis à notification s’est situé légèrement en dessous de la moyenne des années précédentes, comme l’a indiqué l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) dans son premier bilan. Par ailleurs, les exploitants avaient établi des concepts et des plans de mesures en cas de pandémie avant l’arrivée du coronavirus en Suisse, et étaient donc préparés à la situation. Celle-ci a toutefois imposé le report des révisions annuelles mais n’a eu aucun impact sur l’exploitation sûre et fiable des centrales nucléaires suisses, comme l’atteste également la disponible moyenne élevée de ces dernières (90,9%).

Source: 
S.D./C.B. d'après und communiqué de presse de Swissnuclear du 1er février 2021