11.01.2011

Mise en exploitation d'une installation de retraitement indienne

Manmohan Singh, Premier ministre indien, a inauguré le 7 janvier 2011 une nouvelle installation de retraitement au Bhabha Atomic Research Centre de Tarapur.

La nouvelle installation traitera annuellement 100 t de combustible issu de centrales nucléaires. L'Inde exploite déjà trois usines de retraitement: une installation similaire sur le site de Kalpakkam dans le sud-est du pays - site sur lequel sont implantées les deux tranches de Madras -, une usine plus petite sur le site de Tarapur dans le nord-ouest, ainsi qu'une installation à Trombay, à 5km à l'est de Mumbai.

Singh a déclaré lors de l'inauguration que le retraitement du combustible constituait «une clef dans le programme nucléaire à trois échelons du pays.» «Le retraitement est incontournable sur la voie menant au deuxième échelon – celui des surgénérateurs rapides que nous avons commencé à gravir – ainsi qu'au troisième, lorsque des réacteurs avancés utiliseront du thorium.» L'Inde projette en effet de passer d'un cycle du combustible à base d'uranium à un cycle basé sur le thorium, le pays disposant de ressources généreuses en thorium mais de très peu d'uranium.

Le gouvernement indien mène un programme nucléaire ambitieux. Il souhaite en effet faire passer la puissance installée du parc nucléaire des 4,5 GW actuels à 35 GW d'ici à 2020 et à 63 GW d'ici à 2030. Six centrales nucléaires sont actuellement en construction en Inde. Leur mise en service probable aura lieu en 2015 et leur production sera de quelque 4 GW.

Source: 
M.A./P.V. d'après NucNet et le discours de Manmohan Singh du 7 janvier 2011