15.09.2020

Partenariat de recherche sur le SMR entre LNC et Kairos Power

Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC) ont annoncé un accord de coopération avec l’Américain Kairos Power portant sur le développement et l’homologation de la technologie des SMR (Small Modular Reactor) refroidis aux sels fluorures. Cet accord est financé par le programme de l’Initiative canadienne de recherche nucléaire (ICRN) des LNC et comprend la recherche et le développement de technologies de séparation, d’analyse et de stockage du tritium produit lors de l’exploitation du réacteur.

Kairos Power FHR (KP-FHR) – un réacteur haute température refroidi aux sels fluorures – utilise le combustible Triso en association avec un fluide caloporteur à base de sel fluorure à basse pression. La chaleur générée par la réaction nucléaire est ensuite convertie en électricité via un circuit de vapeur flexible. Le tritium – un isotope radioactif de l’hydrogène – est généré en tant que produit secondaire de l’exploitation du réacteur. Cela implique que l’entreprise doit intégrer et maintenir des équipements techniques afin de garantir la protection du personnel et de l’environnement.

Joe McBrearty, président et CEO des LNC, a déclaré que le partenariat avec Kairos Power était idéal dans le cadre de ces travaux de recherche étant donné que les laboratoires de Chalk River, exploités par les LNC, disposent déjà d’une expertise reconnue au plan international ainsi que d’équipements de laboratoire uniques pour la fabrication, la sécurité et le stockage de l’hydrogène et du tritium. «Les quatre projets menés actuellement dans le cadre de notre programme ICRN montrent clairement que la recherche et le financement communs sont nécessaires pour faire avancer les technologies de SMR sur le sol canadien», a déclaré McBrearty.

Kairos Power a effectué des tests et des analyses complets sur le comportement et la gestion du tritium et travaille désormais sur l’identification et l’évaluation d’options pour le système de récupération et du stockage du tritium. Les LNC ont expliqué notamment qu’ils collaboreront avec Kairos pour déterminer les systèmes de récupération du tritium à différents endroits à l’intérieur du système de réacteur. Les chercheurs travailleront également sur des techniques expérimentales et des méthodes de tests utilisées pour mesurer le tritium sous différentes formes chimiques, y compris les sels de nitrates.

Kairos Power a été sélectionnée en novembre 2019 avec Moltex Canada, Terrestrial Energy Inc. et UltraSafe Nuclear Corporation pour faire partie des premières entreprises à bénéficier des fonds accordés dans le cadre de l’ICRN, mise sur pied en juillet dernier afin de permettre aux fournisseurs de réacteurs d'avoir accès aux installations de recherche des LNC.

Les LNC ont inscrit le SMR dans leur stratégie à long terme. Leur objectif est de développer d’ici 2026 un SMR sur le site de Chalk River. En 2018, ils ont invité des développeurs de SMR à construire et à exploiter un SMR de démonstration sur un site géré par les LNC. À ce jour, quatre entreprises se trouvent à différentes étapes de la procédure d’appel d’offres: Global First Power, StarCore Nuclear Inc., Terrestrial Energy Inc. et U-Battery Canada Ltd.

Source: 
M.A./C.B. d'après un communiqué de presse des LNC du 4 septembre 2020