15.11.2019

Procédure de plan sectoriel: pas d’unités de conditionnement des déchets radioactifs sur les sites de Gösgen et de Leibstadt

L’Office fédéral de l'énergie (OFEN) a indiqué dans un communiqué de presse que les exploitants des centrales nucléaires de Gösgen et de Leibstadt renoncent à présenter des propositions concrètes concernant une unité de conditionnement des assemblages combustibles usés sur leur site suite aux vérifications préalables qu’ils ont effectuées.

Lors de la troisième et dernière étape en cours de la procédure de plan sectoriel, qui vise à sélectionner les sites aptes à abriter les dépôts en couches géologiques profondes destinés aux déchets radioactifs en Suisse, les emplacements des infrastructures de surface notamment seront définis. Ces infrastructures comprennent une installation dans laquelle les déchets radioactifs seront conditionnés dans des conteneurs pour leur stockage définitif. L’OFEN a informé le 14 novembre 2019 que les exploitants de Gösgen et de Leibstadt renonçaient à présenter des propositions concrètes concernant une unité de conditionnement pour assemblages combustibles usés. La construction d'une telle unité est en effet techniquement possible sur les deux sites. Quant à savoir si cette démarche permettrait de développer des synergies du point de vue de l'exploitation, de la sécurité technique et de l'économie, cela dépend essentiellement du déroulement de la procédure de plan sectoriel ainsi que de la date de mise en service des dépôts en couches géologiques profondes, a indiqué l’OFEN. Le calendrier ne peut pas être défini plus précisément pour le moment. C'est pourquoi les exploitants renoncent actuellement à réaliser des études de faisabilité dans le cadre de la procédure du plan sectoriel, études qui auraient été nécessaires pour l'élaboration de propositions concrètes de la part de la Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs (Nagra).

Le 9 mai 2019, la Nagra a soumis des propositions concernant l'emplacement des infrastructures de surface. Dans sa décision concernant la deuxième étape, le Conseil fédéral a donné à la Nagra la possibilité d'examiner également des emplacements pour unités de conditionnement, situés en dehors des régions d'implantation. C'est pourquoi la Nagra a proposé de placer ces unités sur le site du dépôt intermédiaire de Zwilag et a annoncé au printemps 2019 qu'elle procèderait en outre à des clarifications concernant les sites des centrales nucléaires de Gösgen et de Leibstadt. Ces propositions ne seront cependant pas conservées dans le cadre de la procédure du plan sectoriel.

Source: 
M.B./C.B. d’après un communiqué de presse de l’OFEN du 14 novembre 2019