10.01.2020

Quatre nouvelles prolongations d’exploitation en Russie

En décembre 2019, l’autorité de sûreté nucléaire russe, Rostechnadsor, a prolongé les autorisations d’exploitation des tranches nucléaires Kola 2, Bilibino 2, Smolensk 3 et Novovoronej 4.

Le réacteur Kola 2, du type VVER-440/V230, mis en service en 1974, peut produire de l’électricité 15 ans de plus que prévu initialement, soit jusqu’en 2034. Le groupe étatique russe Rosatom a informé qu’il avait investi 4,5 milliards de roubles (env. 72 mio. de francs) dans des travaux de modernisation afin d’obtenir cette nouvelle prolongation. Les trois autres tranches nucléaires situées sur le site de Kola, au sud de Mourmansk, avaient déjà bénéficié de la même autorisation: Kola 1 peut fonctionner jusqu’en 2033, Kola 3 jusqu’en 2036 et Kola 4 jusqu’en 2039.

L’autorité russe de sûreté nucléaire Rostechnadsor a approuvé quatre demandes de prolongation d’exploitation en décembre 2019, dont celle de Kola 4.
Source: Rosenenergoatom

De son côté, Bilibino 2 pourra fonctionner six années supplémentaires. Le réacteur refroidi à l’eau et modéré au graphite, en service depuis 1974, pourra donc rester connecté au réseau jusqu’en 2025. Bilibino 1 avait quant à lui été mis à l’arrêt définitif en 2019. D’après l’exploitante Rosenenergoatom, les prolongations d’exploitation de Bilibino 3 et 4 sont en cours de préparation.

En ce qui concerne la tranche Smolensk 3, sa prolongation d’exploitation court jusqu’en 2034. Le réacteur refroidi à l’eau et modéré au graphite restera connecté au réseau 45 ans au lieu des 30 années prévues initialement. Deux autres tranches sont en exploitation sur le site de Smolensk. Leur fonctionnement avait lui aussi été prolongé de 15 ans il y a plusieurs années: Smolensk 1 jusqu’en 2027, et Smolensk 2 jusqu’en 2030.

Enfin, à l’issue de travaux de rééquipement d’envergure, la durée de fonctionnement de la tranche Novovoronej 4 a été prolongée une seconde fois. Le réacteur du type VVER-440/V-179 pourra ainsi fonctionner 60 ans – soit jusqu’en 2032.

Entre 2001 et 2019, 27 tranches nucléaires russes ont bénéficié d’une prolongation d’exploitation. Trois d’entre elles ont été mises à l’arrêt définitif depuis.

Source: 
M.A./C.B. d’après des communiqués de presse de Rosenenergoatom des 17, 20 et 27 décembre, et de Rosatom des 17 et 30 décembre 2019