26.10.2015

Siemens construit le système de chauffage d’Iter

Fusion for Energy (F4E) a mandaté l’entreprise allemande de technologie Siemens AG pour la fabrication et le test de trois unités à haute tension pour le réacteur expérimental thermonucléaire international (Iter). Siemens préparera aussi les passages à haute tension à travers lesquels les alimentations électriques seront connectées aux lignes de transport. 

Dans le cadre d’un contrat avec F4E, Siemens va développer, construire et tester trois unités à haute tension qui fourniront l’énergie pour les rayons à haute énergie des injecteurs de particules neutres (Neutral Beam Injectors – NBI) qui chauffent le plasma d’Iter. Siemens préparera aussi les passages à haute tension qui relieront les unités d’alimentation électrique aux lignes de transport. Une fois les contrôles achevés dans le cadre de la sortie de marchandise, les composants seront transportés vers leurs destinations respectives et y seront montés. La première unité sera livrée à l’installation test de NBI Megavolt Iter Injector and Concept Advancement (Mitica) à Padoue (Italie). Les deux autres unités seront transportées sur le site d’Iter à Cadarache, dans le sud de la France, où ils seront intégrés avec les autres composants du système d’approvisionnement en énergie NBI.

Selon F4E, le contrat durera au moins sept ans et porte sur une valeur totale d’environ 18 millions d’euros (CHF 20 mio.).

Il faut se représenter les unités de haute tension comme des cages de Faraday isolées de l’air avec une surface totale de 150 m2 répartie sur deux étages. Elles comprennent des transformateurs, des systèmes de répartition de l’électricité et des tableaux électriques, le tout pour un poids total de presque 45 tonnes. La construction globale atteindra environ 100 tonnes et reposera à 6 mètres du sol sur des piliers isolateurs.
Source: F4E
Source: 
M.A./T.M. d’après un communiqué de presse de F4E du 14 octobre 2015