21.10.2020

Suède: la commune autorise les projets de dépôt final

La commune d’Östhammar, dans le sud-est de la Suède, a approuvé les projets de construction d’un dépôt en couches géologiques profondes destiné aux assemblages combustibles usés. La décision définitive revient au gouvernement.

En mars 2011, la société suédoise de gestion des déchets Svensk Kärnbränslehantering AB (SKB) avait remis à l’autorité suédoise de sûreté nucléaire (SSM) ses demandes de construction d'un dépôt en couches géologiques profondes destiné aux assemblages combustibles usés sur le site de Forsmark et à la construction d’une installation d’encapsulage sur le site d’Oskarshamn, et fournit des clarifications et des informations complémentaires à la demande de SSM.

En janvier 2018, la SSM avait recommandé d'autoriser les projets relatifs au dépôt final et aux installations d’encapsulage. La Land and Environment Court (MMD) avait elle aussi étudié les propositions, mais avait toutefois demandé des renseignements complémentaires sur les fûts en cuivre qui seraient utilisés dans le dépôt final. SKB a transmis les informations requises au gouvernement en avril 2019.

Lors de l’assemblée générale extraordinaire du 13 octobre 2020, la commune d’Östhammar a autorisé les projets de construction d’un dépôt final à Söderviken, à proximité de la centrale nucléaire de Forsmark, à environ 140 km au nord de Stockholm. Au total, 38 conseillers ont soutenu les projets, sept les ont rejetés et trois se sont abstenus. L’installation d’encapsulage avait déjà été approuvée par la commune d’Oskarshamn. Les deux communes détenaient un droit de véto pour les installations prévues sur leur terrain.

«Avec cette décision de la commune d’Östhammar ainsi que la décision précédente de la commune d’Oskarshamn d'autoriser l’installation d’encapsulage, le gouvernement peut désormais se prononcer à son tour», a déclaré SKB. Lorsque la décision finale sera prise, SSM et MMD fixeront les conditions en vue des constructions.

SKB espère que la construction des installations pourra être lancée dans quelques années. La durée escomptée des travaux est de dix ans. D'après SKB, l’autorisation définitive du gouvernement lancera un des projets de protection de l’environnement le plus gros et le plus important jamais mené en Suède. Par ailleurs, cela représentera des investissements à hauteur de 19 milliards de couronnes suédoises (CHF 1,9 mia.) et permettra de créer quelque 1500 emplois.

Source: 
M.A./C.B. d’après un communiqué de presse de SKB du 14 octobre 2020