09.11.2020

Synthos lance des discussions sur le SMR avec l’autorité polonaise

L’entreprise polonaise Synthos Green Energy (SGE) a lancé des discussions avec l’autorité de sûreté nucléaire polonaise Państwowa Agencja Atomistyki (PAA) concernant un projet d’utilisation du petit réacteur modulaire BWRX-300.

En octobre 2019, SGE et GE Hitachi Nuclear Energy (GEH) avaient signé une déclaration d’intention destinée à étudier la possibilité de construire le BWRX-300 de GEH sur le sol polonais. Un an plus tard, les deux entreprises se sont entendues sur un accord de coopération stratégique portant sur l’utilisation possible du BWRX-300.

Fin octobre 2020, SGE a lancé des discussions à ce sujet avec PAA et a remis les documents requis. La loi atomique polonaise prévoit que SGE peut demander à PAA de donner son avis, avant la remise du permis de construire, concernant les exigences organisationnelles et conceptuelles qui seraient en vigueur en cas de construction et d’exploitation d’une éventuelle installation nucléaire en Pologne.

SGE fait partie du Synthos SA Capital Group, une entreprise de fabrication d'éléments chimiques sise en Pologne. Elle a été créée afin de développer et de mettre en œuvre des technologies pauvres en émission et des méthodes de production d'électricité issues de sources renouvelables pour le compte du groupe Synthos.

La conception du BWRX-300 repose sur l’ESBWR de GEH, autorisé aux États-Unis. GEH estime que les simplifications de conception significatives permettront de baisser de jusqu’à 60% les coûts du BWRX-300 par MW par rapport à d'autres conceptions de SMR refroidies à l’eau.
Source: GEH
Source: 
M.A./C.B. d'après un communiqué de presse de SGE du 29 octobre 2020, et des communiqués de presse de GEH du 21 octobre 2019 et du 28 octobre 2020