07.04.2021

Think tank: l’énergie nucléaire pourrait jouer un rôle majeur dans les pays en développement

Le New Nuclear Watch Institute (NNWI), un think tank pronucléaire installé à Londres, a indiqué dans un rapport que l’industrie nucléaire pourrait jouer un rôle majeur pour soutenir les pays en développement en contribuant aux emplois à court et long termes, aux investissements durables, et au développement de l’infrastructure.

Le rapport du NNWI indique que les centrales nucléaires pourraient contribuer à réaliser les objectifs de développement durable des Nations Unies. L’institut qualifie le nucléaire de technologie de production d’électricité exempte de carbone, permettant de produire des quantités importantes de courant fiable pour couvrir la charge de base. Celle-ci revêt une importance majeure pour les pays en développement qui doivent développer leur système énergétique tout en réduisant rapidement leurs émissions de CO2.
 
On peut lire dans le rapport qu’aux États-Unis, une centrale nucléaire de 1000 MW emploie en moyenne 500 collaborateurs spécialisés pour un revenu du travail global estimé à 48 millions de dollars par an – soit trois fois plus qu’une centrale au charbon de taille équivalente. Outre les emplois directs générés, les centrales nucléaires pourraient renforcer les bases d’imposition locales et offrir des avantages économiques directs. Ces installations fonctionnent durant des décennies et créent ainsi des emplois sur de nombreuses années.

D’après le rapport, les petits réacteurs modulaires avancés seront commercialisés avant la fin de la décennie. Ils présentent l’avantage de pouvoir être utilisés sur des sites très variés pour lesquels les grosses centrales ne seraient pas adaptées. Dès lors qu’ils seront disponibles, ils permettront d'augmenter la production d’électricité et par là de réduire les coûts associés.

D'après le rapport, la construction de nouvelles centrales a un effet positif sur l’économie locale. Dans les périodes de forte activité, jusqu’à 3500 collaborateurs participent à la construction d’une centrale nucléaire. Pour pouvoir construire une installation, 340ʼ000 m3 de béton et 66ʼ000 tonnes d’acier sont nécessaires, ce qui garantit aux fournisseurs de ces matériaux une activité importante.

Le rapport précise également que l’énergie nucléaire, contrairement à certaines industries basées sur les combustibles fossiles, est une technologie propre n’ayant aucun impact négatif sur la qualité de l’air et satisfaisant des standards de qualité élevés. «Les investissements dans l’énergie propre pourraient, et devraient, être à la pointe de la reprise économique qui suivra la crise dû au nouveau coronavirus. Grâce à longue durée de vie des réacteurs, les exploitants sont des employeurs stables qui offrent des emplois hautement qualifiés et bien rémunérés, ainsi que des opportunités exceptionnelles pour les femmes.

En février 2021, le NNWI a lancé une nouvelle initiative baptisée «Yes to Nuclear Perspectives». Celle-ci a pour objectif d’étudier de quelle manière la science et la technologie nucléaire pourraient aider les hommes à réaliser les 17 objectifs de développement durable de l’ONU à l’horizon 2030. Chaque mois, un ou plusieurs objectifs de développement durable sont représentés dans le cadre d'une perspective fixée par une branche ou un pays.

Source: 
M.A./C.B. d’après NucNet du 30 mars 2021, et le rapport du NNWI, «Decent Work and Economic Growth», de mars 2021