21.10.2019

Une coopération internationale pour garantir la production d'isotopes

Les exploitants de réacteurs de recherche au Canada et aux Pays-Bas ont décidé de travailler ensemble dans le cadre de la production de l’isotope radioactif radio-iode (iode-125), utilisé pour traiter différents cancers tels que le cancer de la prostate et les tumeurs au cerveau. La collaboration a été annoncée lors du 32e congrès annuel de l’European Association of Nuclear Medicine qui s’est déroulé à Barcelone.

D’après la déclaration commune de l’Université canadienne de McMaster et de l’entreprise néerlandaise Nuclear Research and Consultancy Group (NRG), environ 80% des personnes atteintes d’un cancer sont contraintes de subir une radiothérapie. Il est donc essentiel que ces traitements, et par extension les isotopes utilisés dans ce cadre, soient disponibles. Le professeur Coen Rasch, radiooncologue à la Leiden University Medical Center (LUMC) et directeur de la société néerlandaise de radiothérapie et d’oncologie (NVRO), a déclaré: «La pénurie d’isotopes que nous avons rencontrée il y a quelques années a clairement montré qu’un système qui ne repose que sur quelques fabricants dans le monde est un système vulnérable. Le domaine des isotopes disponibles de manière limitée, comme c’est le cas de l’iode-125, est le premier à rencontrer de telles situations.»

D'après le communiqué de presse, une pénurie d’isotopes au niveau mondial impose une «solution de secours immédiate et durable». Pour cette raison, le Canada et les Pays-Bas ont signé un partenariat unique qui créée un point de contact central pour la fabrication et la garantie d’une qualité élevée d’iode-25, l’isotope utilisé pour soigner les personnes atteintes d’un cancer de la prostate et d’autres types de cancer.

L’Université McMaster, située dans l’Ontario, possède un réacteur piscine de 5 MW en service depuis 1959. NRG exploite quant à elle un réacteur de recherche à haut flux de 45 MW sur le site de Petten. La production conjointe de l’isotope devrait commencer au printemps 2020.

Source: 
M.A./C.B. d’après un communiqué de presse commun de l’Université McMaster et de NRG du 13 octobre 2019