02.12.2016

Lancement imminent des travaux de construction du premier dépôt profond destiné aux déchets hautement radioactifs au monde

Le 25 novembre 2016, l’autorité de radioprotection et de sûreté nucléaire finlandaise, la Stuk, a délivré le permis de construire d’un dépôt en couches géologiques profondes destiné aux assemblages combustibles usés sur le site d’Olkiluoto. Les travaux de construction du tout premier dépôt mondial pour ce type de déchets peuvent ainsi commencer. 

Le gouvernement finlandais avait autorisé la construction d’un dépôt en couches géologiques profondes destiné aux assemblages combustibles usés à proximité de la centrale nucléaire d’Olkiluoto en novembre 2015. D’après la loi finlandaise sur l’énergie nucléaire, cette autorisation devait ensuite être examinée et validée par la Stuk. Celle-ci a ainsi donné son feu vert à la société de gestion des déchets finlandaise Posiva Oy. Elle s’est penchée notamment sur l’organisation mise en place par Posiva, en se concentrant sur la gestion de projet, les processus d’assurance-qualité, la culture de la sécurité et les activités de planification et de conception. Les techniques de génie civil, la surveillance des impacts de la construction et les mesures de sécurité à prendre pour les matériaux du cœur ont été passées à la loupe.

Le feu vert de la Stuk rend désormais possible le lancement des travaux de construction du dépôt. Posiva a signé dans cette optique un contrat d’une valeur de 20 millions d’euros (CHF 21,5 mio.) avec l’entreprise de construction finlandaise YIT Construction Ltd. YIT commencera ainsi les travaux d’excavation avant fin décembre 2016. L’entreprise créera dans les deux ans et demi qui viennent la première galerie principale ainsi que les galeries d’accès pour les véhicules. Par ailleurs, différents travaux d’excavation seront effectués pour les installations qui seront utilisées dans le cadre de la manipulation des conteneurs de stockage à 400 mètres de profondeur. Il s’agit notamment du poste de réception des conteneurs et de dispositifs de levage.

Les conditions géologiques et l’aptitude de la roche sur le site à proximité de la centrale nucléaire d’Olkiluoto font l’objet d’études depuis déjà des années. Depuis fin 2012, Posiva exploite sur place le laboratoire souterrain d’Onkalo. Et un dépôt en couches géologiques profondes abritant des déchets faiblement et moyennement radioactifs est en service sur le site depuis 1992.

Source: 
M.B./C.B. d’après des communiqués de presse de Posiva et de YIT du 29 novembre, et un communiqué de la Stuk du 30 novembre 2016