04.06.20

Sans les centrales nucléaires, les hivers seront plus compliqués

Le Forum nucléaire suisse partage les craintes de l’EICom concernant la sécurité d’approvisionnement
Lors de sa conférence de presse annuelle, qui s’est déroulée le 4 juin 2020, la Commission fédérale de l’électricité ElCom a souligné l’importance de la production d’électricité indigène durant les mois d’hiver. L’abandon progressif des centrales nucléaires et la diminution des capacités d’exportation de nos pays voisins placent la Suisse face à des défis concernant la sécurité d’approvisionnement. Le point de vue du Forum nucléaire suisse est ainsi conforté par l’EICom.

Concernant l’analyse de l’EICom, le président du Forum nucléaire suisse, Hans-Ulrich Bigler, a déclaré: «Le fait de renoncer à l’énergie nucléaire nous place face à des difficultés en matière de sécurité d’approvisionnement, notamment en hiver. Les incertitudes liées à l’accord sur l’électricité avec l’UE, à la sortie de l’atome en Allemagne, et à la réduction de la capacité nucléaire en France accentuent encore la situation. Nous avons besoin d’une énergie de ruban fiable et nous avons donc tout intérêt à maintenir le fonctionnement de nos centrales nucléaires aussi longtemps que possible. Cela nous donne du temps pour le développement de capacités de production alternatives en Suisse.

La sécurité d’approvisionnement rendue possible grâce à l’énergie nucléaire
Les centrales nucléaires suisses jouent un rôle décisif dans l’approvisionnement électrique. Elles fournissent chaque année 25 térawattheures, ce qui correspond à plus d’un tiers de la production d’électricité suisse. En hiver, les centrales hydrauliques produisent moins d’électricité et le besoin est plus élevé qu’en été. Au cours de cette période, les centrales nucléaires produisent ainsi jusqu’à la moitié du courant suisse. Par ailleurs, durant le semestre d’hiver, la Suisse a besoin d’importer des quantités considérables d’électricité afin de garantir sa sécurité d’approvisionnement. Or l’ElCom prévoit une diminution de la capacité d’exportation de nos pays voisins. En effet, à la fois l’Allemagne et la France, les principaux fournisseurs en électricité de la Suisse, ont décidé de réduire leur capacité nucléaire. La Suisse est importateur net d’électricité depuis environ dix ans: en hiver, elle importe davantage d’électricité que ce qu’elle en exporte en été.

Contact: 

Lukas Aebi, secrétaire général
Forum nucléaire suisse, Frohburgstrasse 20, 4600 Olten
Tél.: 031 560 36 50    E-mail: lukas.aebi@nuklearforum.ch