Égypte: la tranche 1 de la centrale d’El Dabaa désormais en construction

Le premier béton de la partie nucléaire de la tranche El Dabaa 1 a été coulé le 20 juillet 2022, marquant officiellement le début de la construction de l’installation. Quatre tranches VVER-1200 seront construites et approvisionnées en combustible par le groupe russe Rosatom.

22 juil. 2022
Centrale nucléaire d’El-Dabaa 1
Quatre réacteurs du type VVER-1200 sont prévus dans la ville égyptienne d’El Dabaa. La construction de la première tranche a été lancée le 20 juin 2022.
Source: Rosatom

L’autorité égyptienne de radioprotection et de sécurité nucléaire, l’ENRRA, avait remis à la Nuclear Power Plants Authority (NPPA) le permis de construire pour la tranche 1 de la centrale d’El Dabaa le 29 juin 2022. Le premier béton de l’installation a été coulé le 20 juillet. D'après des informations de la NPPA – exploitante de la centrale d’El Dabaa – une cérémonie a marqué le lancement officiel des travaux. Mohamed Shaker, ministre égyptien de l’Électricité et des Énergies renouvelables, Amged El-Wakeel, président du conseil d’administration de la NPPA, et Alexeï Lichatchev, directeur général du groupe étatique russe Rosatom, ont assisté aux célébrations.

La centrale nucléaire d’El-Dabaa se trouve à environ 300 km au nord-ouest du Caire, sur le littoral méditerranéen. Il s'agit de la première centrale nucléaire d'Égypte. Conformément à un accord de collaboration conclu en 2015 par l'Égypte et la Russie, quatre réacteurs VVER-1200 seront construits par Rosatom sur le site d’El Dabaa. Les réacteurs à eau sous pression de la génération III+ possèdent une puissance de 1200 MW chacun. Le premier devrait être mis en service en 2026, les trois autres en 2029. Rosatom a précisé que ces réacteurs sont déjà utilisés sur les sites nucléaires russes de Leningrad et de Novovoronej ainsi qu’à la centrale Belarus, en Biélorussie, à raison de deux réacteurs par site.

Rosatom a informé que la Russie «construira la centrale nucléaire d’El Dabaa, fournira du combustible russe pour l’ensemble du cycle de vie de l’installation, participera à la formation du personnel et soutiendra ce dernier dans le cadre de l’exploitation et de la maintenance durant les dix premières années de fonctionnement». Un autre accord prévoit que la Russie construira un dépôt spécial et fournira des conteneurs pour le stockage des assemblages combustibles usés. Par ailleurs, 25 milliards de dollars sur les 30 au total que coûtera le projet seront financés par le pays.

Source

B.G./C.B. d'après un communiqué de presse commun de Rosatom et de la NPPA du 20 juillet 2022, et le site internet de NS Energy.

Restez informé-e!

Abonnez-vous à notre newsletter

Vers l’abonnement à la newsletter

Profitez de nombreux avantages

Devenez membre du plus grand réseau nucléaire de Suisse!

Les avantages en tant que membre