Les évènements en Ukraine d'après des informations de l’AIEA du 19 septembre 2022

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) suit la situation en Ukraine et est en contact permanent avec l’autorité ukrainienne de sûreté nucléaire, la SNRIU. D’après des informations de l’AIEA, des bombardements ont eu lieu le 19 septembre 2022, tôt dans la matinée, à environ 300 mètres de la centrale nucléaire Ukraine du Sud (également appelée Pivdennoukraïnsk). À l’exception de fenêtres endommagées, aucun dégât n’est à déplorer. L’AIEA a également informé que l’alimentation électrique de secours à la centrale de Zaporijia était coupée.

20 sept. 2022
Drapeau de l'AIEA
Guerre en Ukraine: l’AIEA informe sur les installations nucléaires.
Source: AIEA

Le résumé suivant est basé sur des informations de l’AIEA.
Des fenêtres endommagées à la centrale nucléaire d’Ukraine du Sud
L’Ukraine a indiqué à l’AIEA qu’un bombardement à proximité de la centrale nucléaire d’Ukraine du Sud avait provoqué une explosion. Le directeur général de l’AIEA, Rafael Mariano Grossi, a précisé que les évènements s’étaient déroulés le 19 septembre 2022 au matin, et auraient endommagé trois lignes électriques ainsi que de nombreuses fenêtres de bâtiments. D'après des informations en provenance d’Ukraine, l’explosion a eu lieu à 300 mètres de la centrale d’Ukraine du Sud. Aucune des lignes de 750 kV qui relie la centrale au réseau électrique n'a toutefois été touchée.

L’exploitant ukrainien NNEGC Energoatom a également informé l’AIEA que les trois réacteurs de la centrale d’Ukraine du Sud fonctionnaient toujours normalement et qu’aucun membre du personnel n’avait été blessé. Par ailleurs, trois lignes électriques ont rapidement pu être reconnectées de manière automatique. La centrale d’Ukraine du Sud se trouve à 250 km de celle de Zaporijia, la plus grosse centrale nucléaire d’Europe.

Perte de l'alimentation électrique de secours à la centrale de Zaporijia
L’AIEA a également informé que l’alimentation électrique de secours qui permet d'alimenter en électricité la centrale nucléaire de Zaporijia via une installation de distribution de la centrale thermique située à proximité avait été coupée. La cause n'a pas été déterminée immédiatement. Bien que les six réacteurs de Zaporijia soient actuellement en arrêt à froid, autrement dit: qu’ils soient arrêtés, la centrale nucléaire a encore besoin d’électricité pour «garantir les fonctions de sécurité essentielles». La centrale est alimentée par une ligne électrique externe de 750 kV, mais elle ne bénéficie plus d’aucune ligne de secours, a précisé l’AIEA, qui qualifie donc la situation d’instable et d’urgente.

«La centrale se trouve au cœur d’une zone en guerre et son alimentation électrique est tout sauf sûre et protégée. C’est pourquoi il est urgent de mettre en place une zone de sécurité qui permette de garantir la sûreté et la sécurité nucléaire», a déclaré M. Grossi. «Dans le courant de la semaine, je me rendrai aux Nations Unies, à New York, afin d'aborder la question d’une telle zone de sécurité autour de la centrale de Zaporijia, bombardée à plusieurs reprises au cours des deux derniers mois».

Source

B.G./C.B. d’après un communiqué de presse de l’AIEA du 19 septembre 2022

Restez informé-e!

Abonnez-vous à notre newsletter

Vers l’abonnement à la newsletter

Profitez de nombreux avantages

Devenez membre du plus grand réseau nucléaire de Suisse!

Les avantages en tant que membre