15.02.2019

Le DOE encourage le développement d’un combustible résistant aux accidents

L’Office of Nuclear Energy (NE) du Département américain de l’énergie (DOE) a alloué 111,2 millions de dollars (CHF 112 mio.) au développement d’un combustible résistant aux accidents.

Fin janvier 2019, le NE a indiqué que trois fournisseurs de combustible: Framatome, General Electric et Westinghouse s’étaient déjà vu accorder des aides financières permettant le développement de l’«Accident Tolerant Fuel» (ATF). Les 111,2 millions de dollars sont prévus pour la période budgétaire allant jusqu’à fin janvier 2021 et seront comptabilisés sur les exercices 2018 et 2019. L’autorité prévoit d’accorder 85,6 millions de dollars supplémentaires (CHF 86,1 mio.) pour les années comptables 2020 et 2021, sous réserve toutefois que le Congrès donne son accord.

Au cours des 14 premiers mois de la période budgétaire, les trois fournisseurs de combustibles devront satisfaire certaines exigences:

  • installer un assemblage combustible test contenant du plomb dans un réacteur en service commercial;
  • installer un segment de crayon combustible prototype dans l’Advanced Test Reactor (ATR) du Laboratoire national de l’Idaho (INL);
  • poursuivre les travaux d’homologation en impliquant au moins un propriétaire ou un exploitant nucléaire pour chaque concept d’ATF et
  • poursuivre les échanges avec l’autorité de sûreté nucléaire américaine (NRC).

Le DOE soutient le développement de combustibles résistant aux accidents depuis 2012 à travers l’Enhanced Accident Tolerant Fuel Program. Ce programme a pour objectif de mettre au point de nouveaux matériaux destinés aux gaines des crayons combustibles et aux combustibles, qui, en cas d’accident grave, seront plus résistants que les matériaux actuels, mais présenteront parallèlement de bonnes propriétés en fonctionnement normal, voire de meilleures.

Source: 
M.B./C.B. d’après un communiqué de presse de l’Office of Nuclear Energy du DOE, du 31 janvier 2019