07.01.2019

Russie: Leningrad 1 mise à l’arrêt

La tranche nucléaire Leningrad 1 a été mise à l’arrêt définitif le 21 décembre 2018, après 45 années de fonctionnement. Une installation de la dernière conception russe est en exploitation sur le même site depuis mars 2018.

La tranche Leningrad 1 a été déconnectée du réseau le 21 décembre 2018, 45 ans jour pour jour après sa mise en service. Au cours de cette période, elle avait produit environ 265 TWh d’électricité et approvisionné l’économie du pays en électricité de manière «fiable et sûre», a indiqué le directeur de l’installation, Vladimir Pereguda, au moment de l’arrêt du réacteur. En vertu de la législation russe, une tranche nucléaire est considérée comme étant en exploitant tant qu’elle n’a pas été vidée de son combustible. D’après des estimations du groupe nucléaire Rosatom, la tranche Leningrad 1 atteindra cette étape en 2023.

La tranche Leningrad-II 2, la deuxième tranche VVER-1200 du pays, a quant à elle été mise en service en mars 2018. Ainsi, la centrale nucléaire de Leningrad conservera une puissance installée de 4200 MWe même après la désaffectation de sa première tranche, et restera ainsi la centrale nucléaire la plus puissante du pays. Les premières tranches du type RBMK-1000 ont été construites sur ce site à environ 70 km à l’ouest de St. Pétersbourg dans les années 1970. Dix autres installations du même type sont aujourd’hui en exploitation en Russie et fournissent environ 30% du courant atomique russe. La Russie compte au total 36 tranches en exploitation, six en construction et 19 en projet.

Source: 
M.R./C.B. d’après les WNN du 27 décembre 2018