10.11.2020

Synthos également intéressée par le MMR

L’entreprise polonaise Synthos Green Energy (SGE) et l’entreprise américaine Ultra Safe Nuclear Corporation (USNC) ont signé un accord de coopération qui doit permettre d'étudier l’utilisation possible du micro-réacteur modulaire (MMR) pour produire de l’hydrogène, de la chaleur et de l’électricité sans émettre de carbone. L’objectif est que le système énergétique MMR d’USNC remplace des installations actuelles de SGE qui utilisent du charbon et du gaz.

USNC et SGE ont déjà demandé, conjointement, au ministère polonais du Développement économique un financement de projet dans le cadre du mécanisme IPCEI. L’IPCEI est l’abréviation d’«Important Project of Common European Interest». Il s'agit d'un projet transnational majeur d’intérêts européens communs, qui, grâce au soutien public, apportera une contribution précieuse à la croissance, à l’emploi et à la compétitivité de l’industrie et de l’économie européennes.

L’objectif de ce projet commun est de développer une source de chaleur haute température et d’électricité qui permette de produire de l’hydrogène à grande échelle et qui soit pauvre en émissions, et rentable. SGE a précisé que le rendement du système de couplage chaleur-force dans le cadre de ce procédé devrait se situer entre 80 et 85%, ce qui dépasse de 25 à 30% le rendement des énergies renouvelables dans le processus de l’électrolyse.

«Nous nous efforçons d’identifier des technologies leader pouvant être utilisées à court terme afin de réduire, puis d'éliminer, l’empreinte carbone de nos installations de production, et d'accroître la compétitivité de nos entreprises», a déclaré Michal Solovov, propriétaire de Synthos SA Capital Group . «La démarche adoptée par USNC répond particulièrement à nos exigences, son MMR est incroyablement élégant et sûr. Cela nous permet de mettre en œuvre notre stratégie de décarbonation et, de son côté, Synthos en ressortira plus compétitif. Je suis également fermement convaincu que la technologie de MMR peut s’inscrire dans une solution globale de décarbonation de l’industrie polonaise.»

Le MMR est un concept de réacteur haute température refroidi au gaz, développé par USNC, et qui produit 15 MW de chaleur industrielle et 5 MW d'énergie électrique. De petites billes d’uranium possédant une couche extérieure résistante et hermétique en carbure de silicium sont utilisées comme combustible. Le concept est prévu pour une durée d’exploitation de 20 ans, et ce avec un seul chargement de combustible.

SGE fait partie du Synthos SA Capital Group, une entreprise de fabrication d'éléments chimiques sise en Pologne. Elle a été créée afin de développer et de mettre en œuvre des technologies pauvres en émissions et des méthodes de production d'électricité issues de sources renouvelables pour le compte du groupe Synthos. SGE travaille déjà en collaboration avec le Finlandais Fortum Power and Heat Oy, Exelon Generation et avec GE Hitachi Nuclear Energy (GEH), qui a développé le SMR BWRX-300.

USNC décrit son MMR comme un réacteur «Walk-Away» dont le combustible ne fond pas en cas d’accident. Le concept est prévu pour une durée d’exploitation de 20 ans, et ce avec un seul chargement de combustible.
Source: USCN
Source: 
M.A./C.B. d'après un communiqué de presse de SGE du 4 novembre 2020, et un communiqué de presse d’USNC du 3 novembre 2020