EDF envisage d’utiliser son SMR Nuward en Pologne

L’énergéticien public français Électricité de France (EDF) a signé un accord de coopération avec Respect Energy, une entreprise polonaise active dans le domaine des énergies renouvelables. Les deux organisations souhaitent faire avancer le développement de projets nucléaires en Pologne basés sur la technologie du SMR Nuward.

19 janv. 2023
Centrale nucléaire de Nuward au bord de l'eau
Représentation d’une tranche Nuward, le type sélectionné par EDF et Respect Energy pour la Pologne.
Source: EDF

EDF développe un petit réacteur à eau sous pression modulaire (SMR à eau sous pression) baptisé Nuward. Le 13 janvier 2023, elle a signé un accord de collaboration avec Respect Energy, un «opérateur et trader européen d’énergies renouvelables basé en Pologne». L’objectif est d’accélérer le développement des projets nucléaires en Pologne, basés sur la technologie du SMR Nuward. L’évaluation de «sites vierges» concrets et l’élaboration des plans d'affaires et du financement du projet se poursuivent.

EDF souhaite «renforcer sa présence dans le domaine de l’énergie nucléaire» en Pologne et disposer «d’une offre européenne exhaustive qui permettra d’aider à décarboner l’économie polonaise et de renforcer la sécurité énergétique du pays». Le petit réacteur modulaire Nuward vient compléter le portefeuille existant de la famille des EPR, composée de réacteurs de forte puissance (1650 MW) et de réacteurs de moyenne puissance (1200 MW).

Le programme nucléaire polonais porte sur la construction de six tranches nucléaires d’une capacité installée comprise entre 6000 et 9000 MW d’ici à 2043. Il s'agira de gros réacteurs à eau sous pression éprouvés des générations III et III+. À ce jour, il est prévu que deux installations seront financées par des fonds publics et une par des fonds privés. EDF s’était portée candidate pour fournir la première centrale financée par des fonds publics, mais c’est Westinghouse qui a été choisie en novembre 2022. Comme la centrale financée par des fonds privés doit être construite par le Sud-coréen Korea Hydro and Nuclear Power (KHNP), EDF espère se voir attribuer le marché de la seconde centrale publique.

Caractéristiques du projet Nuward
Le SMR à eau sous pression Nuward est actuellement en phase de conception (Conceptual Design Phase). Il sera développé par une coentreprise conduite par EDF et composée également du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), de Naval Group, de TechnicAtome et de Framatome. D'après des informations annoncées par EDF au printemps 2022, la phase portant sur la conception de base commencera cette année et devrait durer jusqu’en 2025. La construction du prototype commencera en 2030. Le réacteur Nuward possédera une puissance électrique de 340 MW et se composera de deux réacteurs à eau sous pression de 170 MW d’une durée de vie de 60 ans. Il est prévu qu’un jour, les réacteurs soient fabriqués en série.

Début juin 2022, les autorités de sûreté nucléaire finlandaise, française et tchèque ont informé avoir soumis la conception du Nuward à un examen général dans le cadre d'une étude de cas. Cette collaboration européenne dans le domaine de la régulation permettra d'accélérer l’homologation internationale du SMR.

Source

B.G.B.G./C.B. d'après un communiqué de presse commun d’EDF et de Respect Energy du 13 janvier 2023, et la page Internet d’EDF consacrée au Nuward

Restez informé-e!

Abonnez-vous à notre newsletter

Vers l’abonnement à la newsletter

Profitez de nombreux avantages

Devenez membre du plus grand réseau nucléaire de Suisse!

Les avantages en tant que membre