Médecine nucléaire et radioisotopes

  • Cédric Lewandowski et Patrick Fragman
  • Grâce à ses propriétés physiques, l’actinium 225 est un nucléide standard en alpha-thérapie.
  • Le centre de recherche nucléaire de Pelindaba se trouve à environ 33 kilomètres à l’ouest de Pretoria. Un nouveau réacteur polyvalent sera construit sur le site.
  • Représentation de l’installation de production d’isotopes médicaux qui sera construite à partir de 2023 par Shine Medical Technologies dans la ville néerlandaise de Veendam.
  • La mouche tsé-tsé transmet le parasite Trypanosoma, qui provoque chez l’homme la maladie du sommeil et chez les bétail la maladie de Nagana. La SIT a été utilisée avec succès en Tanzanie pour éradiquer l’insecte nuisible. Une nouvelle technique de tri des larves mise au point par la FAO / AIEA rend plus efficace et plus abordable la stérilisation des mouches tsé-tsé.
  • Utilisation de substances légèrement radioactives pour lutter contre le braconnage de rhinocéros.
  • Darlington Laurentis
  • La centrale nucléaire de Bruce, dans la province canadienne de l’Ontario, sera la première au monde à produire l’isotope médical lutétium-177 à une échelle commerciale.
  • Restez informé-e!

    Abonnez-vous à notre newsletter

    Vers l’abonnement à la newsletter

    Profitez de nombreux avantages

    Devenez membre du plus grand réseau nucléaire de Suisse!

    Les avantages en tant que membre