Canada: OPG dépose une demande de permis de construire pour un SMR à Darlington

L’énergéticien canadien Ontario Power Generation (OPG) a remis une demande de permis de construire à la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) le 31 octobre 2022. Le projet de petit réacteur modulaire (SMR) sur le site nucléaire de Darlington franchit ainsi une nouvelle étape.

8 nov. 2022
BWRX-300 de GE Hitachi
Représentation du SMR à eau bouillante du type BWRX-300 de GE Hitachi Nuclear Energy.
Source: GE Hitachi Nuclear Energy

Le premier SMR commercial canadien sera construit dans le cadre du «Darlington New Nuclear Project» et devrait être mis en service en 2028. Un terrain situé à côté de la centrale nucléaire actuelle de Darlington, dans la commune de Clarlington (province de l’Ontario), a été choisi comme site. OPG avait fait son choix pour le SMR à eau bouillante du type BWRX-300 de GE Hitachi Nuclear Energy (GEH), d’une puissance électrique de 300 MW, en décembre 2021.

Le 31 octobre 2022, l’entreprise a informé avoir remis à la CCSN une demande de permis de construire pour l’installation. «Cette demande s’inscrit dans le cadre d’une collaboration entre OPG et GE Hitachi, et se compose de plusieurs lots d’informations qui seront remis successivement à la CCSN au cours des six prochains mois», a précisé OPG. L’entreprise a souligné par ailleurs que cette autorisation était nécessaire pour pouvoir lancer les travaux de construction du SMR.

Une étude d’impact environnemental est déjà disponible pour Darlington, qui est également le seul site canadien à bénéficier d’une autorisation de construction de nouvelles centrales nucléaires. D'après le site Internet de la CCSN, le demandeur d’un permis de construire doit justifier que la conception proposée satisfait les exigences réglementaires et est en mesure de garantir une exploitation sûre tout au long de la durée de vie prévue. Par ailleurs, il doit assumer la responsabilité de toutes les activités portant sur la conception, l’approvisionnement, la fabrication, la construction et la mise en service.

D'après OPG, la procédure de permis de construire offrira aux peuples et communautés autochtones ainsi qu’à la population la possibilité de consulter la demande, de poser des questions, et d'aborder des domaines d’intérêt. Une audition publique organisée par la CCSN vraisemblablement en 2024 marquera la fin de la procédure.

Travaux de préparation du site, financement et collaboration entre les autorités de sûreté nucléaire
D'après OPG, les travaux de préparation du site à Darlington ont commencé début octobre 2022 et devraient durer jusqu’en 2025. Il s’agit d’«activités d’infrastructure non nucléaires telles que le déblaiement et le nivellement d'une partie du futur site en vue de la construction de routes, d’installations d’approvisionnement, et de bâtiments annexes», a indiqué OPG.

Le 25 octobre 2022, OPG a également annoncé la conclusion d’un accord sur le financement du projet de SMR avec la Banque de l’infrastructure du Canada (BIC). Cette dernière mettra à disposition 970 millions de dollars canadiens (CHF 708 mio.) pour construire le premier SMR du pays. Il s'agit du plus gros investissement dans les énergies propres jamais réalisé par la BIC. L'objectif est d'ouvrir la voie au développement et à l'utilisation de la prochaine génération de centrales nucléaires au Canada et de souligner le soutien du gouvernement pour le projet de SMR.

Dans le cadre de l’homologation de la conception SMR BWRX-300, la CCSN travaille en collaboration avec l’autorité américaine de sûreté nucléaire (NRC) et a réglé les formalités de ce partenariat dans le cadre d’une charte en date du 22 septembre 2022. Cette démarche doit rendre possible un examen plus efficace et plus rapide de la conception du réacteur, et doit permettre d’améliorer la sécurité.

Source

B.G./C.B. d'après des communiqués de presse des 25 et 31 octobre 2022 d’OPG, ainsi que la page Internet de la CCSN «Nouveaux projets d’installations dotées de réacteurs»

Restez informé-e!

Abonnez-vous à notre newsletter

Vers l’abonnement à la newsletter

Profitez de nombreux avantages

Devenez membre du plus grand réseau nucléaire de Suisse!

Les avantages en tant que membre