Un nouveau concept de navire norvégien équipé d'un réacteur à sels fondus

Le chantier naval norvégien d’Ulstein a développé un nouveau concept de navire pour des croisières pauvres en émissions. La pièce maitresse est le navire «Thor», équipe d’un réacteur à sels fondus fonctionnant au thorium. Celui-ci fera office de station-service pour les navires de croisière fonctionnant avec des batteries et interviendra également dans les travaux de recherche et de sauvetage.

11 mai 2022
Navire de ravitaillement et navire de croisière
Le concept du chantier naval norvégien d'Ulstein prévoit que jusqu’à quatre navires de croisière fonctionnant avec des batteries, comme le SIF (en vert), pourront être rechargés en électricité simultanément grâce à un RSF au thorium placé à bord du navire de ravitaillement Thor (en bleu).
Source: Ulstein

Le chantier naval norvégien Ulstein a développé le navire «Thor», de 149 mètres de long, équipé d'un réacteur à seuls fondus (RSF) au thorium fonctionnant au thorium et capable de produire de grandes quantités d’électricité de manière propre. «Ce concept de navire rendra possible un fonctionnement pauvre en émission des navires de croisière», a indiqué Ulstein, qui voit Thor comme «la pièce manquante du puzzle rendant possible une large gamme d'applications à faibles émissions dans la navigation et l'ingénierie marine».

Thor sera utilisé comme une station de recharge d’électricité pour un nouveau type de navires de croisière fonctionnant avec des batteries ainsi que pour des missions de recherche et de sauvetage. «Il s’agit d’une infrastructure décisive pour soutenir un fonctionnement durable et sûr. Thor a la capacité de changer toute notre industrie», a déclaré Cathrine Kristiseter Marti, CEO d’Ulstein.

D'après Ulstein, la «centrale flottante polyvalente» rechargera les navires durant leur fonctionnement, ce qui constitue une révolution dans le domaine des batteries. Le groupe norvégien a conçu le navire de croisière «SIF» comme un exemple de navire pauvre en émission. Le SIF peut transporter jusqu’à 80 passagers et 80 membres d’équipage et propose des croisières silencieuses et pauvres en émission dans des territoires reculés, y compris en Arctique et en Antarctique. Thor pourra recharger en électricité simultanément quatre navires et n’a lui-même pas besoin de combustible, il est parfaitement autonome.

Navire de croisière est chargé
La petite embarcation Mjölnir raccorde le navire de croisière SIF au navire d'approvisionnement Thor à l’aide du câble électrique orange.
Source: Ulstein

Les navires nucléaires, la seule solution crédible
«Les RSF sont des solutions sûres, efficaces et éprouvées», estime Ulstein, qui fait référence ainsi aux réacteurs de recherche utilisés aux États-Unis. Des RSF qui utilisent du thorium comme combustible sont en développement à plusieurs endroits du globe. Ainsi, la start-up Seaborg travaille actuellement sur une centrale nucléaire flottante équipée d'un réacteur compact à sels fondus. Les RSF utilisent des sels liquides à base de fluorure ou de chlorure, dans lesquels le combustible est dissout et qui font office de caloporteur. Le thorium est bien plus présent sur Terre que l’uranium, utilisé comme combustible dans les réacteurs à eau légère actuelle.

Jan Emblemsvåg, professeur à la Norwegian University of Science and Technology et expert dans les domaines des réacteurs au thorium et de la production d’électricité nucléaire, a déclaré au sujet de l’utilisation des RSF au thorium dans la navigation maritime: «Les RSF possèdent un potentiel colossal. Il existe de nombreuses incertitudes concernant les combustibles du futur, mais nous sommes ici en présence d’une source d'énergie abondante qui, avec la bonne approche, peut être utilisée de manière sûre, beaucoup plus efficace, moins coûteuse et avec une empreinte écologique plus faible que n'importe quelle autre alternative actuelle.»

Concernant Thor, M. Emblemsvåg a déclaré que de son point de vue, il s'agit de la solution la plus pratique et potentiellement la seule qui soit crédible pour une flotte pauvre en émissions fonctionnant de manière commerciale et à des coûts correspondants. Le concept Thor est précisément le type d’innovation dont nous avons besoin pour garantir un succès durable dans le domaine maritime.»

Ulstein un publié une vidéo sur YouTube sur Thor.

Source

B.G./C.B. d’après un communiqué de presse d’Ulstein du 26 avril 2022

Restez informé-e!

Abonnez-vous à notre newsletter

Vers l’abonnement à la newsletter

Profitez de nombreux avantages

Devenez membre du plus grand réseau nucléaire de Suisse!

Les avantages en tant que membre